De nouveaux abandons de la souveraineté par Nicolas Sarkozy - question au gouvernement
PDF Imprimer
Si vous ne visualisez pas correctement cet email, Cliquez ici.



Ils ont bafoué le référendum de 2005 !
De nouveaux abandons de la souveraineté
par Nicolas Sarkozy

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver, ci-dessous, le texte de la question au gouvernement prononcée ce mercredi 30 novembre par André Gerin à propos de la crise de l'Euro.

Vous y trouverez également la réponse de madame la ministre, Valérie Pécresse

Cordialement



Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les députés,

Madame la Ministre,

Ma question s'adresse à monsieur le 1er ministre


Nicolas Sarkozy prononcera demain un nouveau discours sur la crise de l’Euro. Puis, un nouveau sommet européen se tiendra les 8 et 9 décembre. C’est l’impasse car le ver est dans le fruit.

En 2005, les Français ont dit Non au traité constitutionnel européen. Vous et ceux qui vous ont précédé avez bafoué la volonté populaire.

Vous avez enfermé la France dans le carcan d’une Europe des marchés. Ce sont eux qui gouvernent aujourd’hui. Leurs agences de notation distribuent les bons points. Les banques jouent au monopoly et les Etats les renflouent. Les fonds de pensions rachètent des entreprises pour les dépecer, comme dans ma circonscription chez Veninov et Arkema. Nous perdons 70 000 emplois industriels par an.

Résultat : depuis janvier, nous comptons 100 000 chômeurs de plus. Et l’austérité ne peut qu’aggraver cette dérive, creuser les déficits et la dette.

Si les prévisions de croissance de l’OCDE se révèlent exactes, vous nous imposerez bientôt un 3ème plan de rigueur, malgré vos dénégations.

Mais surtout, avec Mme Merckel, vous envisagez d’aller plus loin encore.

De nouveaux abandons de souveraineté nationale sont en préparation avec un nouveau pacte de stabilité, des Etats placés sous la surveillance d’un commissaire européen, le recours à la Cour de justice européenne pour les Nations récalcitrantes, l’obligation de la règle d’or pour tous, c’est-à-dire l’officialisation de l’austérité.

Quelle gabegie financière, tandis que s’appauvrissent les populations et la Nations !

Il n’est d’issue qu’en domptant les marchés, en reprenant la main. Vous n’en avez pas la volonté.

Pouvez-vous me citer au moins une mesure qui aille dans ce sens ? Je n’en vois pas.

Le bateau France va à la dérive.


Réponse de Valérie Pécresse, Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’Etat, porte-parole du Gouvernement

Monsieur le Président,

Mesdames et messieurs les députés, M. le député André Gerin

Vous critiquez le choix qu’a fait le gouvernement de construire l’Europe, vous critiquez le choix qu’a fait le gouvernement de construire une monnaie unique, l’Euro. Et bien, ce choix, je vous le dis, M. le député, il nous rend plus forts. Il nous rend plus forts face au reste du monde et c’est pour cela que nous allons nous engager pour sauver l’Europe et pour sauver l’Euro.

Aujourd’hui, le Président de la République est en première ligne sur le front du sauvetage de l’Europe. Il est en première ligne avec la chancelière Angela Merckel. Nous proposerons un pacte franco-allemand pour consolider la zone Euro. Et ce pacte il reposera sur davantage de discipline budgétaire mais aussi sur les mécanismes de solidarité renforcée, davantage de discipline budgétaire parce que nous voterons ici, au Parlement français, au Congrès français, une règle d’or qui nous imposera la réduction des déficits et le retour à l’équilibre budgétaire. C’est en toute souveraineté que nous déciderons que l’équilibre, le déficit zéro, c’est notre objectif conjoint. Et puis nous aurons plus de solidarité avec des institutions européennes qui interviendront, qui seront plus efficaces pour protéger tous les États de la zone Euro. C’est notre projet pour l’Europe, pour une Europe plus forte, pour une Europe qui protège.


Permanence Parlementaire
27 rue Francis de Pressensé
69190 SAINT-FONS
Tél - Fax : 04 78 67 16 99

Assemblée Nationale
126 rue de l'Université
75355 Paris Cedex 07 SP
Tel: 01 40 63 69 70
Fax : 01 40 63 49 40
depute.andregerin@gmail.com 
http://www.blogandregerin.fr


Pour toute information complémentaire, coordonnées de ses assistants parlementaires,
Jacques DESMOULIN : 01 40 63 69 70 ou 06 87 45 60 26 - Sylviane PLAT : 04 78 67 16 99 ou 06 82 27 65 96

Conception : www.intersed.fr

Vous souhaitez vous désincrire ?